- - -  RAPPEL : PRINCIPE DE LA CORRECTION ACOUSTIQUE DE SALLES ET ACOUSTIQUE BATIMENT :

La correction acoustique a pour objectif d’assurer la qualité acoustique d’un local en y réduisant la réverbération et le niveau sonore global.
Cet objectif peut être atteint en traitant les parois (murs et plafonds) par des matériaux absorbants (caractérisés par leur indice alpha w).
Temps de réverbération : Le temps de réverbération ou Tr est le temps au bout duquel un son émis va diminuer de 60 décibels après son interruption (c'est-à-dire représenter le millionième de son intensité d’origine).
Plus le Tr d’une salle est faible, meilleur est son confort acoustique.
Plus le temps de réverbération est long, plus le phénomène parasite d’écho et de résonance est gênant et plus le local est bruyant.
En diminuant le Tr, le niveau de bruit diminue et l’intelligibilité des conversations augmente.

- - - REGLEMENTATION – ARRETE DU 25 AVRIL 2005 RELATIF A LA LIMITATION DU BRUIT DANS LES ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT :

  • ARTICLE 5 :

Les valeurs des durées de réverbération, exprimées en seconde, à respecter dans les locaux sont données dans le tableau ci-après. Elles correspondent à la moyenne arithmétique des durées de réverbération dans les intervalles d'octave centrés sur 500, 1 000, et 2 000 Hz. Ces valeurs s'entendent pour des locaux normalement meublés et non occupés.

  • ARTICLE 6 :

L'aire d'absorption équivalente des revêtements absorbants disposés dans les circulations horizontales et halls dont le volume est inférieur à 250 m3 et dans les préaux doit représenter au moins la moitié de la surface au sol des locaux considérés.

L'aire d'absorption équivalente A d'un revêtement absorbant est donnée par la formule :

A = S X alpha w

où S désigne la surface du revêtement absorbant et alpha w son indice d'évaluation de l'absorption.

On prendra l'indice alpha w des surfaces à l'air libre des circulations horizontales, halls et préaux, égal à 0,8.

Les escaliers encloisonnés et les ascenseurs ne sont pas visés par le présent article.

  • ARTICLE 8 :

Les ateliers bruyants sont caractérisés par un niveau de pression acoustique continu équivalent pondéré A, défini par la norme NF S 31-084, supérieur à 85 dB(A) au sens de l'article R. 235-11 du code du travail.

Ces locaux devront être conformes aux prescriptions de la réglementation relative à la correction acoustique des locaux de travail (arrêté du 30 août 1990 pris pour l'application de l'article R. 235-11 du code du travail et relatif à la correction acoustique des locaux de travail). Les résultats prévisionnels devront être justifiés par une étude spécifique aux locaux.

 

Locaux meublés non occupés

Durée de réverbération moyenne (en s.)

Objectif acoustique

Salle de repos, d’exercices, de jeux des écoles maternelles. Local d’enseignement : de musique, d’études, d’activités pratiques, salle de restauration et salle polyvalente de volume < 250 m³
Local médical ou social, infirmerie, sanitaires, administration, foyer, salle de réunion, bibliothèque, centre de documentation et d’information.

 

 

0.4≤ Tr ≤ 0.8 s

 

 

Intelligibilité

Locaux d’enseignement de musique, d’études ou d’activités pratiques d’un volume > 250 m³
 
0.6 ≤ Tr ≤ 1.2 s
 
 Intelligibilité

Salle de restauration d’un volume > 250 m³

Tr ≤ 1.2 s

Niveau sonore maîtrisé et faible

Salle polyvalente d’un volume > 250 m³

0.6 ≤ Tr ≤ 1.2 s et étude particulière obligatoire

Confort et Intelligibilité

 

Salle de sports

Définie dans l’arrêté relatif à la limitation du bruit dans les établissements de loisirs et de sports pris en application de l’article L.111-11-1 du code de la construction et de l’habitation.

    Confort et Intelligibilité

  MPA: La correction acoustique
  du bâtiment.

  Faux plafonds, traitement
  des murs, cloison acoustique,
                objets acoustiques...

Contact

    

Newsletter

Entrez votre adresse mail dans notre module ci contre. Merci.